« PAGE PAR PAGE » LA RUBRIQUE LITTÉRAIRE DE GAËLLE VIOLON 23/01

23 janvier 2014
by cni
Littérature, Littérature jeunesse

1La Course
CHO Eun Young
Traduit par Kza Han
Editions MeMo – Mai 2010
19,30 €

Attention, OVNI !

Les éditions Memo sont connues pour éditer des livres hors du commun, à tendance artistique, sur du papier très épais. Celui-ci ne fait pas exception.

« La Course » est un album étonnant qui raconte les dimanches d’une petite fille passés avec son grand-père. Inspirée par sa peluche adorée, Totor, un cheval aux grosses pattes arquées, elle souhaite plus que tout voir de vrais chevaux. Son grand-père qui, au fond n’est pas un mauvais bougre, voit là une occasion en or de mêler l’utile à l’agréable et emmène « sa princesse » au champ de courses. Une sortie qui ressemble d’abord à une fête. Et puis, ses attentes de petite fille se confrontent à la réalité de cet univers. Deux mondes bien différents. Elle découvre alors- avec son regard enfantin- les parieurs, les jockeys et la frénésie liée aux paris mais c’est évidemment à des années-lumière de ce qu’elle avait imaginé.

2Elle nous raconte elle-même cette histoire. Au passé, comme un souvenir.
Les dessins semblent d’ailleurs avoir été réalisés par ses soins. Avec des traits gras, souvent « sales », spontanés comme savent le faire les enfants, ce qui donne une énergie folle à cet album.
Ca foisonne, il y en a de partout : des personnages sans doute longtemps observés, croqués par dizaines, allant de la mine patibulaire au plus banal des Coréens. Des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, qui font la queue, qui écrivent sur d’obscurs papiers, qui attendent avec impatience dans une foule impressionnante… Et puis quand les chevaux apparaissent, là, c’est une explosion de couleurs. On perçoit alors tout le bonheur qu’ils procurent à l’enfant malgré l’incompréhension de ce qui l’entoure.

Cho Eun Young signe un album puissant qui évoque à la fois la nostalgie de l’enfance (celle où un simple objet peut vous offrir de grands bonheurs), et la perte de cette innocence enfantine.
Un album surprenant, mais pas un simple album jeunesse…

De quoi feuilleter les premières pages : http://www.editions-memo.fr/la-course

3

Illustrations de CHO Eun Young extraites de « La Course »
© Editions MeMo, 2010
© Editions Borim Press, 2011

Leave a Reply