Les pensées de Ryosei 6

Cher lecteur, chère lectrice,Lorsque j’ai quitté Séoul, c’était dans les années 90. La Corée avait déjà ses grandes rues mais n’était pas encore protégée par ses titans d’acier et de verre.Je suis pour les Coréens, anachronique. Un hibernatus. Mes amis coréens m’appellent “araboji”: Grand-père. Et il est vrai que j’aime le thé aux céréales, et […]