« PAGE PAR PAGE » LA RUBRIQUE LITTÉRAIRE DE GAËLLE VIOLON 17/04

10256590_10204295799982012_8274324503998489131_n

Le Tapir aux pas de velours (사뿐사뿐 따삐르)
Kim Han-Min
Editions Cambourakis – 2013
12,50 €

Ils ne doivent pas être nombreux, les albums jeunesse qui parlent de tapir… Les enfants vont pourtant adorer découvrir ce drôle d’animal !

Dans la forêt malaisienne, la jungle est occupée par des animaux pour le moins bruyants. Entre les éléphants, les rhinocéros et les panthères vit une famille de tapirs (monoparentale, comme toutes les familles de tapir). Mais contrairement aux autres animaux, la mère et l’enfant tapir se déplacent sur la pointe des pieds avec le minimum de bruit… même quand ils sont pourchassés par une panthère !

« Tip tip tip ! Il ne faut surtout pas marcher sur les fleurs ! »

10245338_10204295799542001_2506054134023581657_n
” Le Tapir aux pas de velours ” est entre l’album et le documentaire.
Kim Han-Min connaît la nature et semble vouloir pousser les jeunes à ouvrir les yeux sur ce qui les entoure, à faire attention au monde. Par quelques interpellations directes du narrateur, il oriente et aiguise leur regard.

« Regardez ! Comme tout semble tranquille, n’est-ce pas ? »

1471745_10204295799782007_8852512285144786648_n

L’auteur-illustrateur passionné par les voyages et les animaux (il a déjà travaillé sur des albums jeunesse avec son frère zoologue) communique son engouement en évoquant cet étonnant animal qu’est le tapir et son mode de vie. Mais il n’en oublie pas d’être drôle pour autant, la meilleure façon pour faire passer un message au jeune public.
Le caractère précautionneux de la maman et de son petit prête à sourire. Sous aucun prétexte ils ne cesseraient de marcher sur la pointe des pieds. Qu’ils soient poursuivis par une panthère affamée ou un chasseur armé, ils ne renieraient jamais leur nature. Les expressions des animaux sont hilarantes.

1888691_10204295800262019_6453133975667346082_n
L’humour est d’ailleurs très bien mis en valeur par l’illustration. Les dessins réalisés à l’encre évoquent la calligraphie. Le trait effectué au pinceau traduit sans mal la légèreté du pas du tapir malgré son imposante présence. La jungle peinte en noire, elle, nous rappelle que, malgré sa beauté, elle peut être dangereuse pour les animaux.

L’album est également parcouru d’onomatopées qui pimentent le récit. Elles sont directement reliées aux dessins grâce à un ingénieux code couleurs. Le lecteur peut alors s’amuser à faire le lien entre le bruit produit (le texte) et l’animal qui l’émet (l’illustration).

C’est donc une sacrée aventure que Kim Han-Min fait vire à ses lecteurs. En refermant le livre, ils auront sans doute envie de laisser un peu de côté les traditionnels animaux de la jungle pour en apprendre plus sur cet animal méconnu.
Une jolie façon de transmettre l’admiration de l’auteur pour la nature.

1511457_10204295799221993_3467721923019377223_n
Pour finir, le teaser de la version coréenne de l’album,
mis en ligne par BIR Publishing Co. : http://youtu.be/4GQknLZH9Ks

llustrations de Kim Han-Min extraites de «Le Tapir aux pas de velours»
© Cambourakis 2013, pour la version française
© BIR Publishing Co, pour la version coréenne

Leave a Reply