Monsieur Tout-Blanc, Chroniques coréennes

Monsieur Tout-Blanc

Ce n’est pas la Corée et ses artifices que François Laut nous emmène découvrir à travers ses chroniques mais bel et bien le cœur de la Corée, cette Corée en proie à ses quotidiens et ses tourments. Ici point de Kpop, ni de dramas ni d’acteurs de cinéma mais des personnages bien ancrés tel Monsieur Tout-Blanc qui est coréen  et qui se prend d’amitié pour le narrateur du premier récit ou Kim Yae-sul, cette jeune femme ordinaire à la fois si forte et si fragile des contes du fleuve Han. C’est avec une affection non déguisée que l’auteur nous promène au pays du matin calme, évoquant des sujets de société toujours d’actualité: la solitude, l’ivresse, la marginalité, la routine, le stress, le suicide, l’abandon, la folie… Les personnages qui se côtoient sont universels : coréens certes mais aussi étrangers, enracinés et déracinés, jeunes et âgés. Cela pourrait être nous, elle ou lui…  Ce livre pourrait être parfaitement déprimant s’ il n’y avait pas tous ces détails bien vivants, amusants et fidèles à la réalité : les épouses francophones de cadres expatriés, les pseudo-people, le métro de Séoul, le kimchi jjigae…

François Laut réussit l’exploit d’exposer la “vraie” Corée grâce à ses douze chroniques !

Pour les informations supplémentaires, nous vous renvoyons sur la page de l’éditeur : http://www.atelierdescahiers.com/monsieur-tout-blanc.html

Caroline Boullay

 

 

 

 

Leave a Reply