L’histoire du hanbok, première partie

23 novembre 2014
Album, Histoire, Loisir, Mode

INTRODUCTION

Les hommes et les femmes sous Joseon portaient au-dessus de leur veste et de leur pantalon et jupe, plusieurs sortes de vestes courtes, mi-longues ou longues. Pour cette première partie, j’ai décidé de vous présenter en détail trois de ces vestes et leur utilisation sous la période Joseon. Il s’agit du Jeogori, du Geot Jeogori et du Dang Jeogori. Ces trois vestes étaient portées en fonction de différentes célébrations (mariages ordinaires et royaux, venues d’émissaires, rites sacrificiels, cérémonies religieuses,…) ainsi que pendant les divertissements (chants et danses, cérémonies et entraînements militaires).

Combinaison Jeogori, Baji et Jokki

Combinaison Jeogori, Baji et Jokki

JEOGORI

Les hommes portaient au quotidien une veste courte dénommée Jeogori avec leur pantalon dénommé Baji. Au-dessus de leur Jeogori, les hommes pouvaient porter un veston sans manche dénommé Jokki. Les pantalons serrés à la taille et aux chevilles étaient portés par les hommes ordinaires tandis que les pantalons larges soutenus par une ceinture étaient portés par les hommes                                                                      de la noblesse.


Les femmes, quant à elles, portaient au quotidien un Jeogori et une jupe dénommée chima. 

Hanbok

Hanbok

Combinaison Jeogori et Chima

Combinaison Jeogori et Chima

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


GEOT JEOGORI

Le Geot Jeogori était aussi bien porté, sous Joseon, par les femmes que par les hommes. Cette veste mi-longue était un peu plus épaisse que le Jeogori d’origine. Elle était fabriquée en soie et permettait de garder le corps au chaud pendant hiver.

Geot Jeogori

Geot Jeogori

DANG JEOGORI

Les femmes pouvaient aussi porter au quotidien une autre veste dénommée Dang Jeogori (longue en forme de demi-cercle). Le Dang Jeogori proviendrait de la période des Trois Royaumes (-57 à 668). En effet, elle serait apparue lorsque l’alliance entre le royaume coréen de Silla et la dynastie chinoise des Tang fut établie et aurait donc des origines chinoises. La reine ainsi que toutes les femmes de la cour et de la haute noblesse portaient le Dang Jeogori (un Dang Jeogori plus rembourré était porté pendant l’hiver de sorte à garder le corps au chaud). Quant à la longueur du Dang Jeogori, elle atteignait les hanches et parfois les genoux. La plupart du temps, par respect pour la tradition, le tissu était de teinte jaune et le ruban dénommé ‘Goreum’ était rouge.

Dang Jeogori jaune, comme le veut la tradition

Dang Jeogori jaune, comme le veut la tradition

On peut aussi remarquer que les reines et les princesses la portait décorées de fleurs et d’animaux, des épaules jusqu’aux poignets, à l’avant et à l’arrière. Lors des mariages, la seule particularité du Dang Jeogori était qu’elle était portée au-dessus d’une jupe additionnelle dénommée Daeran Chima.

Daeran Chima rouge

Daeran Chima rouge

Dang Jeogori et Daeran Chima

Dang Jeogori et Daeran Chima

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement, le Dang Jeogori était aussi porté par les danseuses de Buchaechum (danse traditionnelle des éventails) lors de leur performance. 

Danseuses de Buchaechum portant un Dang Jeogori

Danseuses de Buchaechum portant un Dang Jeogori

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière partie est à venir …

Thomas

Sources photos:

www.daehansinbo.com
mirror.enha.kr
www.ezday.co.kr
www.wefnews.co.kr

 

 

Leave a Reply