Jeju fête les films français

13 novembre 2013
Cinéma, Séoul/Corée

12-446652Le festival du film français de Jeju devient un rendez-vous incontournable non seulement sur cette célèbre île du Sud de la Corée, mais aussi pour la cinéphilie coréenne. La quatrième édition aura lieu du 15 au 17 novembre et sera sur le thème de Paris, vu sous son aspect romantique, d’où le titre « Paris je t’aime ». Il présentera 10 films comme l’incontournable Amélie Poulain, le bien nommé Paris de Cédric Klapish (en ouverture vendredi 15), ou le Voyage du Ballon Rouge, une vision de Paris, poétique légère et innocente, par le réalisateur taïwanais Hou Hsiao-hsien. Toutes les séances sont gratuites. La particularité du festival est de choisir un thème chaque année, ainsi la musique l’année dernière et l’amour en 2011. Une autre particularité est d’être très lié à l’université nationale de Jeju, ce qui apporte au festival un public étudiant conséquent et joyeux.

Un dynamisme universitaire

1450347_10200759428258450_318598439_nLe festival a en effet été créé par une des professeurs de l’université de Jeju, Ko Young-lim, seule professeur de Culture et Langue française de l’île. Elle est aussi l’initiatrice du ciné-club de films français, qui attire de nombreux étudiants, mais pas seulement, à chaque séance, avec ses invités et débats organisés autour des films. Ce dynamisme est suivi depuis le début par l’Institut et l’Alliance Française de Séoul qui soutiennent fortement le festival. Etant donné la faible présence française sur l’île comme le peu que peut y représenter l’enseignement du français, le succès de ces initiatives dépasse largement la langue française elle-même pour devenir un des signes d’un renouveau culturel général dans l’île.

Un des signes du renouveau culturel de l’île

Le festival est ainsi lié à la renaissance du lieu culturel qui l’accueille, le Centre de la culture et du cinéma, ancien Cinéma Korea, belle salle entouré d’un espace de réception, semblable aux meilleurs cinémas art et essai de Seoul, en plein centre de la ville de Jeju, à quelques mètres de la mer. Ko Young-Lim anime également une association d’échanges culturels, qui organise d’autres évènements sur l’île. Jeju est en effet en pleine effervescence artistique, avec la présence de nombreux artistes venus trouver l’inspiration loin de Séoul, une floraison de galeries d’art, ou la renommée d’un réalisateur local O Muel, avec son récent film Jiseul qui a fait le tour des festival du monde entier. Autant de raisons de saluer ce festival du film français à Jeju, promis à un bel avenir. Il espère pouvoir, l’année prochaine, présenter des films en avant première et inviter des personnalités du cinéma français ou coréen pour accompagner les films.

Site du festival

Leave a Reply