Interview Chihoon Jeong

 

038

C’est dans son petit atelier situé à Sincheon que nous sommes allés à la rencontre de l’ artiste coréen Chihoon Jeong . Nous  avons rencontré ce jeune homme de trente deux ans pour la première fois alors qu’il rentrait d’un séjour de deux mois dans une résidence d’artistes à Paris. Son parcours atypique et son travail d’artiste unique a tout de suite attisé notre curiosité. Un artiste « coup de coeur » qui jongle entre dessin, photographie, peinture et danse, à découvrir sans plus attendre.

저희 인사이드 코리아는 정치훈 작가를 만나기 위해 신촌에 있는 작은 작업실로 들어갔습니다. 파리에서 두 달 간 아티스트 레지던스를 하고 돌아온 서른 두살의 젊은 예술가 정치훈 작가를 직접 만나보기는 이번이 처음인데요. 정 작가의 예사롭지 않은 경력과 독특한 작품들이 저희를 더욱 궁금하게 만들었습니다. 그림, 사진, 페인팅, 그리고 춤에 이르기까지 다양한 영역을 넘나드는, 저희가 정말 좋아하는 아티스트 정치훈 작가를 빨리 만나보겠습니다.

Inside Corea : Artiste, une vocation depuis toujours?

Inside Corea : 어릴 때부터 예술가가 되겠다는 꿈을 갖고 있었나요 ?

Chihoon Jeong : Pas du tout ! Né en Corée, j’étais un garçon plutôt timide et nerveux, passionné de sports. Ma vie a véritablement commencé à prendre un tournant l’année de mes 14 ans, l’année où j’ai failli mourir d’une simple piqûre d’abeille. J’ai passé deux semaines à l’hôpital dont une semaine en soins intensifs. Je viens d’une famille très religieuse puisque mon père est un pasteur méthodiste.   Pendant et à la suite de cette hospitalisation, je me suis posé beaucoup de questions sur la mort, le sens de la vie, la place de Dieu. J’en ai déduit que vivre seul n’avait pas de sens et que la vie devait être vécue en harmonie avec Dieu et ceux qui m’entourent, les êtres humains, la nature tout simplement. Par conséquent, j’ai entamé des études de théologie méthodiste (très libérale) en Corée. J’y ai étudié la philosophie,  la psychologie et le méthodisme évidemment mais pas seulement. J’ai reçu une formation également sur les autres religions. Moi qui étais plutôt scientifique lors de ma scolarité, me suis retrouvé dans un univers complètement différent où il a fallu que j’apprenne à développer mes pensées et mon écriture. Après quatre années d’études, la voie pastorale était toute tracée mais je décide de rester ouvert à tout et mon envie d’en savoir davantage me pousse à aller vers d’autres horizons. Je décide de poursuivre mes études de théologie à Boston pendant trois ans ; pas seulement pour obtenir un nouveau diplôme mais surtout pour expérimenter d’autres choses ! J’ai soif de diversités, de découvrir de nouvelles cultures et Boston regorge d’universités internationales. Ma thèse porte sur les relations humaines, ces relations qui me permettent d’explorer les liens entre Dieu, les Hommes, la nature et moi-même. J’espère, à travers ce voyage, trouver des réponses à mes questions existentielles mais surtout découvrir l’essence de l’être et mon être intérieur.

Quand j’arrive à Boston, je dois vous avouer que mon anglais est très médiocre. J’ai compris deux mots à mon premier cours là-bas ! J’étais vraiment le plus nul de tous en anglais !Et là, je me suis vraiment demandé comment j’allais survivre… Contrairement aux étudiants qui vont aller se plonger dans les livres pour améliorer leur niveau, je me suis mis en immersion totale mais différemment. Je me suis immédiatement inscrit à cinq clubs différents pour pouvoir apprendre et parler le plus possible. Au bout d’un an, je surpasse mes camarades au niveau de l’anglais mais pas au niveau des résultats des cours. Deux événements vont alors bouleverser ma vie lors de mon deuxième semestre en 2010 ( un semestre dure 4 mois) qui vont alors me lancer dans ma carrière d’artiste : le dessin et l’espagnol…

정치훈 : 전혀 아니에요 ! 한국에서 태어난 저는 내성적이며 민감했고, 운동을 아주 좋아하는 아이였어요. 14세가 되던 해에 벌에 쏘여서 거의 죽을 뻔한 적이 있는데, 저는 그 때 인생에 큰 전환점을 맞게 되었어요. 제 진짜 삶은 바로 그때부터 시작된 것 같아요. 저는 독실한 기독교 가정에서 자랐어요. 제 아버지께서 감리교 목사님이셨거든요. 벌에 쏘여서 병원에 입원해 있는 동안 저는 삶과 죽음, 그리고 신의 존재에 대해서 많은 질문을 던지게 되었죠. 거기서 얻은 결론은 혼자서 사는 것은 아무런 의미가 없다는 것, 그리고 삶은 반드시 신, 그리고 내 주변에 있는 모든 것, 이를테면 사람들과 자연 등과의 조화를 통해 살아야 한다는 것이었습니다. 그래서 저는 한국에서 감리교(진보성향) 신학을 공부하게 되었습니다. 4년 간의 공부를 마치고 목회자가 되는 과정을 모두 밟았지만 결국 저는 모든 것에 가능성을 열어놓기로 결정했어요. 더 많은 것들을 알고 싶은 욕구가 저로 하여금 다른 세계로 나갈 수 있게 밀어줬어요. 그래서 3년 간보스턴에서 신학을 계속 공부하기로 했어요. 단순히 새로운 학위를 따기 위해서가 아니라 새로운 것들을 경험 경험하기 위해서였죠.

저는 인간관계를 고찰함으로써 신과 인간, 자연 그리고 내 자신을 이어주는 관계를 찾을 수 있다고 생각했어요. 그래서 보스턴 유학을 통해 실존적인 질문들에 대한 답을 찾고, 특히 존재의 본질과 제 내면의 존재를 발견할 수 있기를 기대했습니다. 보스턴에 도착했을 때 제 영어실력은 정말 형편없었어요. 이래서 어떻게 여기서 살아남을 수 있을 까 걱정이 많이 됐죠. 그래서 영어를 가능한 한 많이 배우고 말할 수 있도록 동아리를 다섯 개나 가입했어요. 그렇게 1년이다 되어갈 무렵에 저는 친구들보다 영어실력은 좋아졌지만 학업 성적은 그렇지 못했어요. 2010년 2학기(4개월)에는 제 인생을 완전히 바꿔놓은 두 가지 사건이 있었어요. 바로 그 계기로 그림과 스페인어라는, 예술의 길에 들어섰습니다.

037

 

Inside Corea : Pourtant, vous n’avez pas fait d’études d’art. Et l’espagnol ? Ce n’est pas une langue que les coréens étudient en priorité. Qu’en est-il ?

Inside Corea : 그런데 작가님은 그전에 미술을 공부한 적이 없지 않나요 ? 그리고 스페인어는 한국에서는 많이 배우지 않는 언어인데, 어떻게 그런 선택을 하게 되었나요?

Chihoon Jeong : En ce qui concerne le dessin, une rencontre va changer ma vie. Mon colocataire de l’époque m’incite à contacter un professeur de l’université très sympa avec les étudiants internationaux et diplômé des Beaux-Arts, notamment pour approfondir mon anglais. J’entre en contact avec lui par mail et il me propose de continuer à étudier l’anglais avec lui mais aussi d’apprendre le dessin. Je dois dire que bien qu’intéressé par l’art, mes études ne m’ont jamais permis d’en savoir plus. L’art en Corée s’apprend généralement dans les universités d’art. C’est donc ainsi que, pendant mon deuxième semestre, chaque vendredi je passe cinq à sept heures à apprendre l’anglais et le dessin dans le studio de Glen. D’après lui , j’apprends très vite et chaque semaine je franchis un niveau supérieur aussi bien au niveau linguistique qu’artistique. Cet homme ne m’a pas seulement appris à dessiner, il m’a aussi montré comment ressentir, analyser une œuvre d’art et comment essayer de comprendre l’intention de l’artiste. Grâce à lui, je commence à prendre conscience de mes capacités voire de mes talents d’artiste. A cette période, je ressens justement de grandes difficultés pour m’exprimer. Ce qu’on me demande pour mes études conserve une forme très académique : parler et écrire. J’éprouve beaucoup de difficultés à m’exprimer avec des mots. Je n’arrive pas à faire comprendre le fond de ma pensée. Mes mots sont trop limités. Et c’est là que je me rends compte que je peux exprimer mes réflexions d’une autre manière, d’une manière visuelle. Les dessins, les images, les photos deviennent rapidement pour moi une forme d’expression et de libération. Je participe donc à un projet universitaire axé sur le thème de la communauté. On peut dire qu’il s’agit de ma première œuvre, réalisée uniquement avec des crayons de couleur. Œuvre qui est tout de suite très remarquée.

 

En ce qui concerne l’apprentissage de l’espagnol, j’en avais envie depuis longtemps. Après mes études de théologie en Corée, j ‘avais soif d’autres cultures comme vous le savez. Je rêvais d’Espagne, d’Afrique et de Chine notamment. L’Espagne était l’un de mes premiers objectifs !

J’ai choisi donc pendant mon séjour à Boston d’apprendre l’espagnol en pensant améliorer mon anglais avant tout. J’imaginais que les cours d’espagnol seraient dispensés en anglais. Erreur totale ! Premier cours et cours suivants qu’en espagnol avec des élèves qui avaient déjà des connaissances dans cette langue. Chance, mon colocataire est parfaitement à l’aise avec l’espagnol et m’aide énormément. Après l’anglais, ce n’est pas l’espagnol qui va m’abattre ! Je mémorise et apprends vite et finis par trouver du sens à cet apprentissage. C’est notamment un article du New York Times sur « Les gens les plus heureux » qui va influencer ma vie. Après lecture, je prends immédiatement un billet pour m’y rendre une semaine (vacances d’été). La première fois que j’arrive dans un pays , seul… Et là, stupéfaction ! J’y rencontre par hasard une vieille connaissance coréenne. Il est photographe et me prête aussitôt un appareil-photo car j’ étais venu sans rien. Nouvelle expérience ! « Si tu aimes prendre des photos, je peux t’aider ! » Une nouvelle passion se déclenche. La photo avant, ce n’était pas mon truc ! Sans doute trop timide et persuadé que ce n’était pas fait pour moi. Trop aventureux en quelques mots ! Cela est devenu mon hobby ! Je ne me déplace plus sans un appareil maintenant ! J’aime enregistrer les moments de la vie, la beauté de chacun. Cela me donne une impression de fraîcheur et de renouveau ! Après le Costa Rica, j’ai enchaîné avec le Japon et la Malaisie, encouragé par mes amis. Je participe ensuite à la rédaction d’un livre collectif sur l’Amérique Latine, publié en 2011.

029

정치훈 : 어떤 만남이 제 인생을 완전히 바꾸어 놓았습니다. 당시 제 룸메이트가 저에게 저에게 영어를 더 심도 있게 공부할 수 있을 거라며 어떤 선생님 한 분을 만나보라고 했는데, 외국인 학생들에게 정말 친절하시고 미술을 전공하신분이셨어요. 그래서 연락을 드렸더니 저에게 영어뿐만이 아니라 미술도 가르쳐주시겠다고 하셨어요. 사실 전에는 미술에 관심이 있어도 전공 때문에 그걸 접할 기회가 없었죠. 한국에서는 대부분 미대에 가서 미술을 배우니까요. 선생님께서는 저에게 그림을 그리는 법뿐만 아니라 작품을 감상하고 분석하는 법, 작가의 의도를 이해하는 방법 등을 가르쳐주셨어요. 선생님 덕분에 저는 제가 가진 능력과, 제가 미술에 소질이 있다는 점도 알게 되었습니다. 그 당시 저는제 자신을 표현하는 것을 매우 어려워했습니다. 사실 제 전공 분야에서 요구하는 것들은 굉장히 아카데믹한 형식입니다. 말하고 쓰고 하는 것들 말이죠. 저는 단어들을 가지고 표현하는 것이 참 어렵습니다. 제가 생각하고 있는 것들을다른 사람들에게 이해시키는 것이 쉽지가 않죠. 제가 가지고 있는 단어들은 너무도 제한적이니까요. 바로 그 때 저는 제 생각들을 다른 방식으로, 그러니까 시각적인 방식으로도 표현할 수 있겠구나 하는 것을 깨달았습니다. 그림, 이미지, 사진 등은 곧 저에게 표현과 자유로 다가왔습니다. 그리고 커뮤니티를 주제로 한 학교 프로젝트에 참여하게 되었는데, 그 때 색연필로만 그려낸 그 작품이 제 첫 작품이라고 할 수 있을 것 같네요. 그 그림은 곧바로 주목을 받기 시작했어요.

 

스페인어의 경우, 사실 오래 전부터 배우고 싶어했어요. 한국에서 신학을 공부하고 난 후, 아시다시피 다른 문화들에 대한 갈망이 있었죠. 스페인은 제가 가장 관심 있어 하는 나라 중 하나였어요. 보스턴에 있으면서 영어 실력을 우선 키워야겠다고 생각하면서도 스페인어 강의를 신청했어요. 저는 당연히 스페인어 강의도 영어로 진행되는 줄 알았는데, 완전히 착각을 한 거였어요. 그런데 운 좋게도 제 룸메이트가 스페인어를 완벽하게 했기 때문에 저를 많이 도와줬어요. 영어를 배우고 난 후 저는 결코 스페인어 때문에 좌절하지 않았어요. 저는 빨리 배우고 빨리 암기하기 때문에 배우는 의미를 꼭 찾아요.

어느 날 뉴욕타임즈에 «가장 행복한 사람들»이라는 제목으로 기사가 실렸는데, 그것 역시 제 인생에 큰 영향을 미쳤어요. 그 기사를 읽자마자 비행기 표를 끊었죠. 그 곳에서 일주일 동안 여름 휴가를 보낼 작정이었죠. 혼자서 처음 그곳에 도착했는데, 깜짝 놀랐어요! 거기서 우연히 오래 전에 알던 한국 친구를 만난 거에요. 그 친구는 사진작가였는데 제가 아무것도 안 가지고 온 것을 보고 저에게 카메라를 빌려줬어요. 완전히 새로운 경험이었어요! 친구는 사진에 관심이 있으면 자기가 도와주겠다고 했어요. 그렇게 새로운 열정이 생겨난 거에요. 전에는 정말 사진에 아무런 관심이 없었거든요. 그저 너무 내성적이라 저한테 맞을 것 같지가 않았어요. 그런데 그게 취미가 되어버렸어요! 그래서 지금은카메라 없이는 안 나가요. 삶의 순간들, 각자가 가진 아름다움을 담는 것이 너무 좋아요. 사진은 저에게 늘 신선함과 새로움으로 다가와요. 그렇게 코스타리카를 시작으로 친구들의 응원에 힘입어 일본과 말레이시아로 향했어요. 2011년에는 코스타리카에서 경험하고 깨닳았던 이야기를 쓴 제 에세이를 다른 작가들의 에세이들과 묶어, “심장이 뛴다 라틴아메리카 (하이브리드 출판사)”라는 책으로 출간했어요.

061

Inside Corea : Tout cela en quelques mois ! Impressionnant ! Mais comment avez-vous réussi à développer davantage vos talents artistiques ?  Lors de votre performance Tango Intimo Painting, nous avons pu voir que le Tango faisait partie de votre vie mais vous n’en avez fait aucune mention…

Inside Corea : 몇 달 만에 그 모든 걸 해내다니 정말 대단한데요 ! 그런데 예술적인 재능을 어떻게 키워갔나요 ? 땅고 인티모(Tango Intimo) 페인팅 퍼포먼스를 보면서 땅고가 작가님의 삶의 한 부분이라는 걸 알게 되었는데요, 아직 그 이야기를 안 해주셨어요.

 

Chihoon Jeong : Je vais y arriver. Mais il faut encore que je vous explique quelque chose. Après mes vacances d’été, je suis impatient de retrouver mon professeur et mes séances de dessins. Mais, à mon grand désespoir, mon professeur avait quitté Boston pour New York à mon retour. Mais il ne m’avait pas oublié pour autant. Il m’avait laissé un cadeau : une boîte remplie de peintures acryliques et un mot m’incitant à jouer avec les couleurs ! C’est à ce moment que je me lance vraiment avec la peinture ! Mes meubles s’en souviennent. Ce sont mes premiers supports, puis mes premières toiles et je continue en parallèle à prendre des photos. J’aime surtout les « snap  shots » de gens croisés au hasard dans la rue. Essayer de découvrir en chacun la beauté qu’ils renferment à l’intérieur d’eux. Je suis curieux de découvrir l’être humain et son essence.

031

 

034

Et là, un signe ! J’aperçois un panneau à la cafétéria intitulé «  Etudier à l’étranger ». Cette idée ne me quitte plus. Je me vois déjà en train d’étudier dans un pays où la langue nationale est l’espagnol. Je suis assez obstiné et aime aller au bout des choses… Malheureusement, ce programme ne s’adresse pas à moi car mon cursus ne convient pas. Je ne me laisse pas abattre et part frapper à toutes les portes susceptibles de m’aider . Et ce n’est pas sans peine que j’arrive finalement à trouver la formule idéale pour pouvoir partir, grâce à l’aide très précieuse de deux personnes. Bien que débutant en Espagnol, je sais que, comme pour l’anglais, je peux y arriver facilement. Buenos Aires m’ouvre donc ses portes ! C’est une ville riche de diversités et bien développée. J’espère y apprendre beaucoup. Ce voyage sera en même temps l’occasion de préparer mon stage de fin d’études qui doit durer une année et qui aurait normalement dû se dérouler à Boston. Mon professeur d’Arts désormais à New York a tout de suite accepté de me superviser. L’objet de mon étude sera donc la culture de l’Amérique latine avec toutes ces diversités culturelles et religieuses ainsi que l’apprentissage du Tango, inévitable pour moi si je veux réussir à comprendre cette culture.

L’aboutissement de cette étude devait se faire sous la forme notamment d’une exposition de photos.

Mais j’ai une autre idée qui m’obsède à mon retour …

 

정치훈 : 지금 이야기 하려고 해요. 그런데 먼저 몇 가지 더 얘기할 것이 있어요. 여름휴가에서 돌아온 후에 저는 선생님을 다시 만나서 제 미술 공부를 계속하고 싶은 생각에 들떴어요. 그런데 제가 돌아왔을 때 선생님께서는 뉴욕으로떠나시고 안 계셨어요. 너무나 허탈했죠. 하지만 선생님은 절 잊지 않으시고 선물을 남기고 가셨어요. «색을 가지고 놀아보라 »는 메모와 함께 아크릴화가 가득 들어있는 상자였어요. 제가 본격적으로 그림을 시작한 것이 바로 그 때에요. 제가 처음 사용한 이젤과 캔버스가 그걸 기억하고 있죠. 저는 동시에 사진을 찍는 일도 계속했어요. 저는 특히 길거리에서 우연히 마주치는 사람들의 « 스냅샷 »을 찍는 것을 좋아해요. 각자의 내면에 숨겨진 아름다움을 발견하려고해요. 저는 사람과 사람의 본질을 발견하는 데 호기심이 많거든요.

040

그러던 어느 날 학교 식당에서 « 외국 교환학생 모집 »라는 플래카드를 보게 되었습니다. 그게 제 머릿속에서 떠나질 않았어요. 저는 고집이 꽤 있어서 뭐든 끝까지 가는 걸 좋아하니까요. 안타깝게도 제 전공이 맞지 않아 이 프로그램에는 등록할 수 없었어요. 하지만 저는 그대로 포기하지 않고 도움을 받을 만한 모든 곳을 찾아 다녔죠. 마침내 두 명의 소중한 인연의 도움으로 적합한 프로그램을 찾아 떠날 수 있게 되었습니다. 비록 제 스페인어 실력은 초급 수준이었지만 영어처럼 금방 따라갈 수 있을 거라는 확신이 있었어요. 다양한 문화가 공존하고 경제적으로도 많이 발전한 부에노스 아이레스가 저를 맞아주었습니다. 거기서 많은 것들을 배우고 싶었어요. 그 곳에서의 시간은 졸업과 동시에 보스턴에서 진행되는 1년 간의 인턴십을 준비하는 기간이기도 했습니다. 부에노스 아이레스에서 저는 라틴아메리카의 문화와 더불어 문화적, 종교적 다양성을 공부하게 되었습니다. 그리고 특히 그 문화를 제대로 이해하기 위해 꼭 필요한땅고를 배우게 되었죠. 그 곳에서 공부한 것들로 나중에 사진 전시도 하게 되었고요. 하지만 보스턴에 돌아왔을 때는 또 다른 생각이 저를 지배하기 시작했어요.

 

033

 

030

Inside Corea : Une idée qui aurait un lien avec le tango ? Si oui , pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette danse ?

Inside Corea : 역시 땅고와 관련이 있는 건가요 ? 그렇다면 땅고에 대해서도 설명해 줄 수 있나요 ?

 

Chihoon Jeong : Exactement. Le tango ! Encore quelque chose qui va bouleverser ma vie. Le tango incarne la relation idéale que l’on peut avoir avec la vie ou avec les autres. Pas la peine d’ avoir des aptitudes particulières pour danser. C’est une danse accessible à tous. Il faut juste apprendre à faire un avec son partenaire. Un tango se déroule sur quatre chansons à l’issue desquelles on change de partenaire. Pendant le tango, il y a absolument quatre points sur lesquels les danseurs s’appuient : écouter, attendre, comprendre et aimer son partenaire. Un exercice difficile dans la vie quotidienne. Le tango a un lien avec mes études de théologie et notamment avec  mon exploration des âmes humaines. Il tend à montrer ce qu’est une relation idéale. Certaines personnes malheureuses en amour ou en quête de sens dans leur vie ont réussi à soigner leur cœur et réappris le sens de la vie grâce au tango. Quelques-unes venues en Argentine pour faire un stage de tango n’en sont plus reparties !

043

Une fois qu’on y a goûté, cela est tellement bon que cela est difficile de s’en passer. A mon retour de Buenos Aires, je n’ai plus qu’une idée en tête, réaliser quelque chose avec le tango. Je me rends dans des clubs pour photographier des danseurs de tango dans un premier temps.  En écoutant la musique du tango, je perçois des couleurs. Puis, je laisse jouer mes doigts dans la peinture au rythme du tango pour commencer. J’utilise mes souvenirs mais cela est trop insuffisant pour exprimer la relation intime évoquée par le tango. En repensant à John Dewey qui a affirmé que le travail de l’artiste vient de ses expériences personnelles, je m’imagine dansant sur une toile afin de faire revivre le tango au présent et d’en laisser une trace en même temps, une trace artistique. Je commence à danser le tango seul sur de larges toiles puis demande à des amies de me servir ensuite de partenaires. Lors de mon exposition de fin d’année sont ainsi exposées mes photos et peintures réalisées grâce au tango. Je réalise une performance en public avec une partenaire. Je reçois de nombreux compliments et, une nouvelle fois, on m’incite à poursuivre dans une carrière artistique.

028

 

026

 

Mon diplôme de fin d’année en poche, je me rends à New-York en janvier 2013 en tant qu’artiste professionnel cette fois et j’y retrouve mon professeur d’Arts avec bonheur.

 

정치훈 : 맞아요. 땅고에요! 땅고가 제 인생을 한번 더 흔들어 놓았죠. 땅고는 우리가 삶, 그리고 다른 사람들과의 연결고리를 갖게 해주는 이상적인 관계를 구현하는 춤이에요. 꼭 춤에 소질이 있어야 하는 건 아니에요. 땅고는 모두에게열려있는 춤이죠. 파트너와 하나가 되는 것만 배우면 돼요. 땅고는 4개의 곡에 맞춰 춤을 추는데 노래가 끝나면 파트너를 바꿔요. 땅고를 추는 동안 댄서들은 네 가지 포인트에 집중해요. 그것은 바로 내 파트너를 전적으로 듣고, 기다리고, 이해하고,  사랑하는 거에요. 일상생활에서는 경험하기 어려운 거죠. 땅고는 제 신학 공부와도 관련이 많은데, 특히 영혼에 대해 알아가는 데 많은 도움이 됐어요. 땅고는 이상적인 관계가 무엇인지 보여줘요. 사랑에 실패한 사람들이나 삶에 의미를 찾고 싶어 하는 사람들이 땅고를 추면서 마음의 상처를 치유하고 삶의 의미를 되찾기도 해요. 어떤 사람들은 땅고를 배우러 아르헨티나에 와서는 다시 돌아가지 않기도 해요.

 

땅고는 한 번 맛을 보고 나면 너무 좋아서 그냥 지나치기 힘들어요. 부에노스 아이레스에서 돌아온 제 머릿속에는 오로지 땅고와 뭔가를 접목해서 만들어내고 싶다는 생각뿐이었어요. 그래서 먼저 땅고 댄서들의 사진을 찍는 포토그래퍼 클럽을 찾아갔어요. 저는 땅고를 들으면서 색깔을 떠올렸어요. 그리고 손가락이 땅고 리듬에 맞춰 페인트를 가지고 놀도록 내버려뒀어요. 저는 옛날 추억들을 떠올렸지만, 그것들은 땅고가 불러일으키는 내적 관계를 표현하기에 역부족이었어요. 존 듀이(John Dewey)가 예술가의 작품은 개인의 경험에서 나온다고 말했지만, 저는 경험에서 오는 것이 아닌 그 경험 자체가 작품(창조)가 될 수도 있다고 생각했어요. 왜냐하면 그것이 탱고 안의 친밀한 관계의 여러 감정들을 표현하는데 더 진솔한 작품이 될 것이라 생각했기 때문이에요. 그래서 저는 캔버스 위에서 춤을 추는 제 자신을 상상했어요. 땅고가 지금 이 순간에 재현되도록, 그리고 동시에 예술로 흔적을 남기도록 말이죠. 그리고 저는 넓은 캔버스 위에서 혼자 땅고를 추기 시작했고, 친구들에게도 제 파트너로 같이 추자고 했어요. 그 해 말 제 개인전에 제 사진들과 땅고 페인팅들을 전시했어요. 그리고 파트너와 공개 퍼포먼스를 하기도 했어요. 많은 이들로부터 찬사를 받았고, 사람들은 제게 계속해서 예술가로서의 길을 가도록 격려해 주었어요. 학위 과정을 마치고 2013년 1월에는 직업 예술가로서 뉴욕을 찾게 되었고, 제게 미술을 가르쳐 주신 선생님을 다시 만날 수 있었습니다.

056

Inside Corea : Avez-vous réussi à vivre de votre art ?

Inside Corea : 예술로 생계를 유지하는 게 가능했나요 ?

 

Chihoon Jeong : C’était impossible au départ. J’ai réussi à trouver un travail de photographe pour une entreprise, très bien payé et ne me demandant que quelques heures par semaine. Une aubaine  qui me laisse du temps pour continuer mon travail d’artiste et exposer notamment à la Church Gallery. Cependant, le matériel coûte cher et je ne vends pas spécialement d’œuvres. Et c’est là qu’ intervient mon «  ange gardien Charles ». Cet homme prend connaissance de mes œuvres en tombant sur une carte postale d’une de mes toiles dans un club de tango. On m’appelle alors pour me dire qu’il cherche à entrer en contact avec moi. Mais rien… On finit par se rencontrer par hasard dans le studio de tango. Il vient ensuite visiter mon studio d’artiste. Nous discutons longuement. Ma rencontre avec cet homme à l’apparence banale a été une chance. Sa vision de l’art, peu commune, me place en face d’un homme habitué de Wall Street mais surtout loin des requins du monde de l’art, un homme qui aime l’Art, les artistes et s’intéresse véritablement au concept de la réalisation artistique. Il m’achète deux toiles à un prix nettement plus élevé que celui que j’avais mis… Il m’en achètera une troisième quelques mois après. Cet homme m’encourage à persévérer dans mon travail d’artiste. Je décide donc cette fois de partir explorer un peu l’Europe. Je m’inscris dans une résidence d’artistes à Paris pour deux mois durant l’été dernier et j’ai bien envie d’apprendre le français depuis !  Je suis rentré en Corée et continue à faire partager mon Tango Intimo Painting à Séoul lors de festivals .

052

049

 

정치훈 : 처음엔 불가능했어요. 한 회사에 사진작가로 들어가서 일을 시작했는데, 일주일에 몇 시간만 일하고도 보수가 넉넉했어요. 제가 개인 작업도 계속 하고 특히 처치 갤러리에 전시도 할 수 있는 좋은 기회였죠. 하지만 재료비가 너무 비싼데다가 저는 작품들을 팔지 않았기 때문에 많이 빠듯했어요. 그 때 은인을 한 분 만나게 되었죠. 그분이 땅고 클럽에서 제 프린팅이 새겨진 엽서를 보고 제 작품들을 알게 되었고, 저를 만나고 싶어한다는 걸 알게 됐어요. 하지만별 건 아니었어요. 그냥 땅고 스튜디오에서 잠시 만난 것뿐이죠. 그러던 어느 날 그분이 제 작업실에 찾아오셨고, 우리는 긴 시간 동안 얘기를 나눴습니다. 그냥 평범해 보이는 이 분과의 만남은 사실 하나의 기회였던 거에요. 그분은 예술에 대해 상당히 남다른 시각을 갖고 계셨어요. 전형적인 월스트리트 사람이지만 예술계 거물들과는 전혀 거리가 멀었고, 그저 예술의 구현에 대해 진정으로 관심을 갖는, 예술을 정말 사랑하는 분이셨죠. 그분은 제 페인팅 두 점을 제가 책정한 가격보다 높은 가격에 사가셨어요. 몇 달 뒤에는 한 점을 더 사겠다고 하셨죠. 그분은 제가 작업을 계속 할 수 있도록 격려해주셨어요. 그래서 이번에는 유럽을 한번 발견해보기로 하고, 지난 여름 2개월 간 파리에서 아티스트레지던스를 하고 돌아왔습니다. 그 때부터 불어가 너무 배우고 싶어졌어요.  지금은 서울에서 땅고 인티모 페인팅(Tango Intimo Painting)을 계속 하고 있습니다.

 

060

Inside Corea : Avez-vous d’autres projets dans un avenir proche ?

Inside Corea : 앞으로의 계획에 대해 말씀해 주시겠어요 ?

 

Chihoon Jeong : Oui. Je suis en train d’apprendre une danse traditionnelle coréenne, le « Tal-Chum ». Je suis une personne libérale et dans les sociétés plutôt conservatrices comme aux Etats-Unis et en Corée, on a tendance à mettre l’individu entre parenthèses au profit des grandes corporations. Je m’intéresse en ce moment à toutes ces injustices, à ces situations qui peuvent mener à des conséquences désastreuses chez les hommes, ce stress et ces angoisses de la vie. Le Tal-Chum est une danse qui se prête parfaitement à l’expression de cette souffrance, ce mal être, ce stress permanent puisque, traditionnellement, il s’agissait d’une danse populaire où le danseur pouvait y exprimer sa colère, son impuissance et son désespoir face à sa situation sociale difficile. Cette danse est difficile mais je suis heureux de l’apprendre. J’espère ensuite pouvoir partir de nouveau à l’étranger dans le cadre d’une résidence à partir de l’été prochain… Peut-être pas tout de suite en Espagne mais c’est sûr, j’irai un jour !

정치훈 : 네, 지금은 한국 전통 춤인 탈춤을 배우는 중이에요. 저는 얽매이지 않는 사람이지만 한국이나 미국 사회는 상대적으로 좀 보수적이죠. 이런 사회에서는 굵직굵직한 집단의 이익 때문에 개개인이 경시되는 경향이 있어요. 그래서 지금은 사람들이 겪고 있는 부당함과, 불행한 결과를 초래하는 상황들, 인생의 스트레스와 불안 등에 주목하고 있어요. 탈춤은 이러한 아픔과 고통, 끝없는 스트레스를 완벽하게 표현할 수 있는 춤이에요. 전통적으로 탈춤은 연기자가 부조리한 사회 현실에 맞서 자신의 분노와 무력감, 절망 등을 표출하는 서민적인 춤이기 때문이죠. 탈춤이 어렵긴 하지만 배우는 것은 정말 즐거워요. 내년 여름에도 외국으로 레지던스를 나가고 싶네요…  지금 당장은 아니지만 스페인도 언젠가는 꼭 가야죠!

 

Inside Corea : Pouvez-vous nous faire partager un coup de cœur français et un coup de cœur coréen ?

Inside Corea : 프랑스나 한국에서 가장 좋아하는 것이나 추천할 만한 게 있다면요 ?

 

Chihoon Jeong : J’adore la liberté et la diversité françaises. Les gens peuvent facilement exprimer leurs émotions. Ils ne se soucient pas du regard et du jugement des autres en public. Ils peuvent lire, parler et s’embrasser devant tout le monde sans que cela ne dérange personne. C’est un sentiment de liberté et de libération personnelle vraiment incroyable que j’ai particulièrement apprécié lors de mon séjour à Paris.

046

En ce qui concerne la Corée, je vous invite tous à découvrir la Corée authentique, pas celle de Séoul mais celle des provinces où les cultures, dialectes, gastronomies, paysages, interactions diffèrent toutes les unes des autres. C’est là que se trouve la richesse naturelle de la Corée !

정치훈 : 프랑스에서 느껴지는 자유와 다양함이 정말 좋아요. 사람들이 감정을 마음껏 드러내잖아요. 밖에서 남의 시선이나 판단을 의식하지 않죠. 다른 사람들 앞에서 책을 읽거나, 말하고, 애정표현을 하는 것이 자연스럽고 방해가 되는 일이 아니잖아요. 특히 파리에 있으면서 개인적으로 엄청난 자유와 해방감을 느꼈어요. 저는 한국에 대해서는 ‘진짜 한국’을 발견해보라고 권하고 싶어요. 서울 말고 다른 지방에서 다양한 문화, 사투리, 음식, 풍경, 소통 등을 경험해보는 거죠. 한국의 아름다운 자연을 만날 수 있을 거에요!

 

Inside Corea : Un grand merci pour ce long entretien dans l’intimité de votre studio ! Nous sommes impatients de découvrir votre prochain projet quand il aura abouti. En attendant, on veut bien échanger un cours de Tango avec vous contre un cours de Français !

Inside Corea : 긴 인터뷰에 응해주셔서 정말 감사드립니다. 작가님의 다음 프로젝트가 정말 기다려지네요. 그 동안 작가님은 저희에게 땅고를, 저희는 작가님에게 프랑스어를 서로 가르쳐 주면 어떨까요!

 

Propos recueillis par Caroline Boullay

Traduction : Heykyong Kim

Photographies :  Chihoon Jeong

Site officiel : Chihoonjeong.com

Facebook page: www.facebook.com/chihoonart

Leave a Reply