Histoire: Goguryeo sous l’influence de Yeon Gaeseomun

25 août 2016
Histoire

QUI ETAIT YEON GAESOMUN ?

Yeon Gaesomun était un général du royaume de Goguryeo, né en 603 et mort en 666 de notre ère, et ce, deux années avant la chute du Goguryeo face aux armées de la coalition Silla-Tang. Pendant ces dernières années, il a imposé une dictature militaire après avoir assassiné l’avant dernier roi Yeongnyu. En fait, il était tellement puissant que personne n’a jamais rien pu faire pour le détrôner et l’éliminer.

Dessin du portrait de Yeon Gaesomun

Dessin du portrait de Yeon Gaesomun

A cette époque, le royaume arrivait à son déclin et connaissait donc une période politique très instable. Le général Yeon avait choisi de faire introniser Bojang, le neveu de Yeongnyu, comme futur roi du Goguryeo. Cependant, pensant être le seul à pouvoir faire redresser les caisses de l’Etat et de reformer une haute classe dirigeante et puissante, il s’assura donc un contrôle de l’Etat en permanence. Le roi Bojang fut donc considéré comme une simple image afin d’apaiser le peuple. En effet, il était de sang royal. Tout en ayant un contrôle sur lui et sur le royaume, Yeon parvint surtout à introduire le taoïsme en lançant une “chasse aux sorcières” contre le bouddhisme. Ce sont ces purges qui fit la réputation de Yeon en tant qu’assassin et dictateur pendant des siècles. Bien qu’actuellement, les annales historiques du Goguryeo n’ont pu être retrouvé, la Corée n’a aucune preuve tangible de cette période noire. Les historiens coréens se basent simplement sur les écrits du Samguk Sagi pourtant compilés plusieurs siècles après par Gim Busik.

Portrait du roi Yeongnyu

Portrait du roi Yeongnyu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que nous savons aussi c’est que Yeon était le fils du Premier ministre Yeon Taejo, issu d’une famille de la haute noblesse du Goguryeo. A la moitié du 7ème siècle, il fut fait commandant de la garnison de l’ouest lors de l’invasion des Tang et suite à diverses batailles remportées contre les Tang, il fut fait général. 

COUP D’ETAT EN 642

Le roi Yeongnyu avait d’abord entrepris d’assassiner le général Yeon. Cependant, ce dernier était très puissant et intelligent. Il a pu savoir ce qui allait se passer en ayant à sa disposition un groupe d’espions. Selon le Samguk Sagi, il aurait invité une grande partie des ministres à un banquet en ordonnant à ses soldats de les assassiner. Ces ministres étaient favorables à l’idée de Yeongnyu de faire disparaître Yeon. Il a pu ensuite se rendre au palais pour éliminer le roi Yeongnyu avant que celui-ci n’ordonne son assassinat. Selon la légende, Yeon l’aurait sauvagement tué jusqu’à ce que plus personne ne puisse le reconnaître, ce qui en dit long sur sa haine envers Yeongnyu. Toutefois, les historiens coréens pensent qu’il a pris le pouvoir par motivation de préservation de la grandeur du Goguryeo car le royaume entrait dans une phase d’instabilités politiques à cette époque. Son souhait était surtout d’empêcher les Tang d’avoir la mainmise sur le royaume.

reproduction de la situation de la péninsule au nord au 7è siècle

reproduction de la situation de la péninsule au nord au 7è siècle

SON IMAGE DANS L’HISTOIRE DE COREE

On parle souvent de Yeon comme étant un dictateur militaire cruel, ne laissant aucune chance à ses opposants (meurtres et assassinats). Cependant, il fut surtout très respecté et encore plus tard puisque, malgré sa cruauté, il était l’image positive de la résistance contre la Chine. Pendant les dynasties Wang de Goryeo et Yi de Joseon, la plupart des étudiants des classes Yangban le respectaient et voyaient en lui l’héroïsme à l’état pur, la dévotion pour son pays et la défense des valeurs qui faisait l’unité de son royaume.

 

Sources:
Mes notes personnelles
Koguryo Annals of the Samguk Sagi, 2011, Korean Studies Press

Sources photos:
www.ohmynews.com
koreanhistoricaldramas.com

 

Leave a Reply