Histoire: le Geobukseon

INTRODUCTION

La plupart d’entre vous connait la Guerre de l’Imjin qui s’est déroulée de 1592 à 1598, laquelle a opposé les forces armées terrestres et maritimes du roi Seonjo de Joseon (1552-1608) aux forces armées japonaises d’invasion d’Hideyoshi Toyotomi. L’apparition du célèbre Bateau-Tortue a considérablement changé le cours des batailles navales et, in fine, de la guerre. Il fallait être un commandant et tacticien hors-pair pour savoir manier ce navire, compte tenu de sa petite taille face aux navires japonais deux à trois fois plus grand et plus large. En effet, bien que moins rapide que les cuirassiers japonais de type Atakebune et Sekibune, le célèbre navire coréen était beaucoup plus maniable et robuste lors des affrontements navals. D’ailleurs, les commandants coréens de Geobukseon qui menaient leurs équipages au combat étaient admirés par les commandants japonais.

Coupe d'un Geobukseon Source photo: http://cfs7.blog.daum.net/image/7/blog

Coupe d’un Geobukseon Source photo: http://cfs7.blog.daum.net/image/7/blog

Le Geobukseon, dénommé “Bateau-Tortue” (dû à sa carapace de fer), est un puissant navire de guerre coréen réputé imprenable et ayant principalement servi pendant la guerre de l’Imjin (1592-1598). Cette guerre opposa sur mer la marine de Joseon à la marine d’invasion japonaise d’Hideyoshi Toyotomi. Dans cette article, je vous fait découvrir sa véritable origine, son armement ainsi que son évolution grâce au génie inventif de l’Amiral Yi Sun Sin.

1415: LE PROTOTYPE “GWISEON”

Il nous faut donc remonter en 1415, sous le règne du roi Taejong (père du roi Sejong) pour découvrir le premier prototype. Le Geobukseon de l’Amiral Yi Sunsin n’est, en faite, qu’une puissante amélioration du Gwiseon. Avec l’importation des ingrédients de la poudre à canon à la fin du 14è siècle par le général de Goryeo Choi Munseon, le roi Sejong a ainsi pu développer l’artillerie navale, laquelle fut testée à bord du Gwiseon. Plus tard, l’Amiral Yi Sunsin repris les plans de celui-ci pour construire le Geobukseon.

Rare photo de reconstitution d'un Gwiseon, premier prototype de Geobukseon, quelque part à Geoje Source photo:  http://pds11.egloos.com/pds/200901/21/21/a0102521_497606aadf836.jpg

Rare photo de reconstitution d’un Gwiseon, premier prototype de Geobukseon, quelque part à Geoje
Source photo:
http://pds11.egloos.com/pds/200901/21/21/a0102521_497606aadf836.jpg

 SES DONNEES TECHNIQUES

Le premier Geobukseon mesurait 17m de long et 9m de large pour une hauteur de 3m (base des mâts). Il emportait 10 canons de type Cheongja et Jija Hwapo (voir article sur l’artillerie coréenne ici: http://inside-corea.com/histoire-lartillerie-coreenne/ ). Il était propulsé par 10 rames (2 artilleurs-rameurs par rame) et pouvait transporter une dizaine de marins. Le Geobukseon est de la classe type Panokseon, c’est-à-dire que sa base de conception est identique à un Panokseon. Comme vous l’avez lu ci-dessus, l’origine émane du prototype Gwiseon pour lequel l’amiral Yi a eu une attention particulière. Il a donc utilisé le modèle de combat et de défense du Gwiseon sur une base de Panokseon.

3 marins de Joseon chargeant des boulets sur un canon Jija à l'intérieur d'un Geobukseon. Source photo: http://cfile27.uf.tistory.com/image/1436F8504DB7D3D5042BFA

3 marins de Joseon chargeant des boulets sur un canon Jija à l’intérieur d’un Geobukseon. Source photo: http://cfile27.uf.tistory.com/image/1436F8504DB7D3D5042BFA

un archer à l'intérieur d'un Geobukseon. Source photo: http://cfile2.uf.tistory.com/image/166C65374CE9E11C512F39

un archer à l’intérieur d’un Geobukseon. Source photo: http://cfile2.uf.tistory.com/image/166C65374CE9E11C512F39

SON ARMEMENT A BORD

Le Geobukseon de la guerre de l’Imjin mesurait 35m de long et 12m de large pour une hauteur de 4m (base des mâts). Il emportait jusqu’à 26 canons de type Jija et Hyeonja Chongtong pouvant tirer à plus de 400m sur mer quand le temps le permettait (et de 600m à 1000m à terre). Ces canons étaient placés sur chaque flanc par 12 dont 2 à l’avant. Ce navire était propulsé par 15 rames et pouvant transporter jusqu’à 50 marins avec un armement moindre comme des ouvertures pour archers et des petits canons de type cheonja chongtong avec portée de tir maximale de 250m. En armement total, il emportait jusqu’à 25 marins en tout genre tels que des archers, des fantassins, des artilleurs-rameurs,…

vue avant d'un Geobukseon

vue avant d’un Geobukseon

L’avant du navire possédait un type de rostre en forme de tête de dragon qui ne permettait pas l’éperonnage mais qui fut utilisé comme lance-gaz sulfuré afin d’intoxiquer les troupes ennemies. Vers la fin de la guerre, entre 1597 et 1598, ce rostre fut amélioré et utilisé comme lance-flammes et mettre le feu aux navires ennemis en combat rapproché. En visionnant l’article sur l’artillerie coréenne, vous savez donc que les canons de type Jija Chongtong tiraient des roquettes Janggunjeon de 15kg et que les canons de type Hyeonja Chongtong tiraient des Chadaejeon de 1,5kg.

Les archers pouvaient anéantir des troupes ennemies à portée de tir grâce aux ouvertures situées aux 4 coins du navire et à différentes ouvertures mobiles sur les flancs du navire. Le Geobukson permettait donc une vue à 360°. Et si, toutefois, des ennemis arrivaient à monter sur le Geobukseon, à aucun moment ils n’ont été miraculés. Les piques de fer étaient la dernière défense des marins de Joseon mais, d’après moi, la plus meurtrière.

vue arrière d'un Geobukseon

vue arrière d’un Geobukseon

Thomas Galant

Sources: Mes notes personnelles + Traduction du livre ‘EBS 교육방송교재’, auteur 김대식

 

Leave a Reply