Henn Kim : Strange Summer

En ce moment et jusqu’au 1er octobre 2017, l’illustratrice Henn Kim est exposée au D Project Space ! Un coup de coeur Inside Corea que nous souhaitons partager avec vous. Allez-y, c’est gratuit !

Nous proposons notre traduction en français de la présentation de l’artiste par le D Project Space :

Du 29 juillet au 1er octobre 2017, le D Project Space présente “Strange Summer”  ( Etrange été) de l’illustratrice Henn Kim dont  c’est  la première exposition en solo.  Henn est une artiste qui crée des fantaisies en noir et blanc, racontant ses histoires personnelles et ses émotions. Elle dessine sur du papier blanc avec, pour seul et unique outil, un stylo noir. Son travail provoque une sensation émotive profonde chez les visiteurs et porte les lourds tracas et les cicatrices de la vie quotidienne. Cette exposition cherche à guérir les visiteurs en leur permettant d’entrer dans son travail, qu’ils n’avaient pu voir qu’en deux dimensions jusqu’à présent.

Depuis très jeune, Henn se sent attirée par les qualités diverses, particulièrement sèches et audacieuses du noir. Elle griffonnait déjà seule avec un stylo noir quand elle était petite et n’a eu de cesse d’utiliser le noir depuis. Elle est persuadée que le rêve agréable d’une nuit aide les gens à vivre à travers la réalité et à le pouvoir de soigner. Dans son travail, le noir représente la belle réalité  et le blanc symbolise la fantaisie des rêves. L’exposition est divisée en quatre parties vous emporte dans un voyage de la nuit aux rêves, des rêves aux rêves plus profonds et des rêves les plus profonds au matin de la réalité. Quand les visiteurs arrivent dans la salle, la la première chose qu’ils remarqueront est la lune qui est quelque chose que les gens regardent très souvent quand ils veulent échapper à la réalité. Cette lune porte une grande signification pour l’artiste qui la considère comme un objet de guérison. C’est le cadeau qu’Henn Kim offre aux visiteurs qui ont à peine le temps de regarder le ciel à cause de leur vie trop occupée. On rencontrera également des scènes ironiques d’un rêve qui sont des réponses visuelles aux émotions de l’artiste. Les personnages sans expression de son oeuvre nous interrogent différemment en provocant chez chacun d’entre des interprétations des images en fonction de notre jugement individuel, ce qui crée un lien émotionnel encore plus intense. L’exposition se termine par une transition entre la beauté sombre de la nuit, qui cache les cicatrices de notre labeur quotidien, et le matin de l’espoir. Le matin est le temps de la scintillante réalité qui nous donne l’opportunité d’être pus courageux que nous ne l’étions la veille.

Dans cettte exposition, Henn Kim accorde aux visiteurs un lieu pour méditer et  se reposer en partageant sa philosophie selon laquelle chacun doit pouvoir rêver dans la journée afin de pouvoir savourer la réalité.

Pour plus d’informations sur l’exposition : https://www.daelimmuseum.org/guseulmoa/eng/index.do

Pour plus d’informations sur Henn Kim : https://www.hennkim.com/

 

Leave a Reply