Gastronomie: le Gomtang

6 juin 2018
Album

Le Gomtang est une soupe coréenne composée de plusieurs parties de bœuf, et principalement les os. C’était une des soupes traditionnelles cuisinées par les paysans déjà au royaume de Goguryeo et qui a été transmis à Silla et puis à Joseon. De nos jours, le Gomtang peut être varié comme par exemple avec:

le Sagol Gomtang, fait principalement avec des morceaux de fémurs de bœuf

Sagol Gomtang

le Kkori Gomtang, faite principalement avec des morceaux de queues de bœuf

Kkori Gomtang

le Yukgaejang, Gomtang traditionnel fortement épicés

Yukgaejang

Il s’agit avant tout d’un met très apprécié car il a des vertus nutritionnelles très riches. A ce propos, je vous invite à faire un tour du côté de Myeongdong à Seoul. Vous y trouverez un établissement dénommé “Hadonggwan”, l’un des plus anciens restaurant de Seoul ouvert en 1939, et dans lequel le Gomtang traditionnel est le seul plat servi, accompagné de tranches de bœuf, de kimchi et de riz (Suyuk). Il n’est pas assaisonné mais vous trouverez toujours du sel non loin sur votre table ainsi que des oignons verts émincés, ce qui ajoutera un peu de goût.

Seoul Hadonggwan

Histoire du Hadonggwan

En 2013, je faisais des recherches sur l’athlète olympique Son Gijeong, rendu célèbre au jeux de Berlin de 1936 pour avoir remporté le marathon en battant le record du monde. Lors de cette victoire, la Corée était encore sous l’emprise du Japon impérialiste. Après cette victoire, Son Gijeong a donc dû porter haut les couleurs japonaises. Ce n’est qu’en 2011, 9 ans après sa mort, que le Comité International Olympique l’a reconnu comme étant coréen et non japonais. Toutefois, le comité n’a pas accepté de modifier les documents de 1936 afin de restituer cette victoire à la Corée actuelle.

Par ailleurs, Son Gijeong se rendait assez souvent dans ce restaurant de Seoul. Ne connaissant absolument pas ce lieu, j’ai proposé à deux amis coréens de goûter son seul et unique plat, le Gomtang. C’est dans ce lieu que j’ai découvert l’histoire et la longue réputation de l’établissement. La patronne, Mme Kim, et son mari cuisinier, ont gardé la même recette depuis les années 30, d’où ce manque d’assaisonnements. bien qu’il s’agit du plat traditionnel. A vrai dire, à cette époque, les coréens se souciaient très peu de l’assaisonnement. C’était bien leur dernière préoccupation après des années de colonisation et de guerre. Avant tout, le but était de vivre tout simplement et se reconstruire.

A savoir qu’ils ne servent pas de Gomtang réchauffé ni de Gomtang avec des additifs industriels, en comparaison à d’autres lieux où le goût pourrait sembler meilleur. A savoir aussi qu’ils servent la quantité prévue pour la journée et puis ferment leur porte. Et ce, tant pis pour les retardataires !

S’y rendre

Seoul, Jung-Gu, Myeongdong 1-Ga, 10-4

Menu et prix

1) Gomtang (soupe d’os de boeuf): 10.000 wons
2) Gomtang spécial : 12.000 wons
3) Suyuk (boeuf bouilli ou tranches de porc): 50.000 wons

Heures d’ouverture

Tous les jours de 7h00 à 16h30
Fermé le 1er et le 3ème dimanche de chaque mois

Sources:

http://www.hadongkwan.com/?page_id=6amyzzung.tistory.com135

http://blog.daum.net/_blog/BlogTypeView.do?blogid=0BfJ5&articleno=18349798&_bloghome_menu=recenttext&totalcnt=4466

Hadongkwan

https://m.blog.naver.com/PostView.nhn?blogId=yoonho5671&logNo=220589207449&proxyReferer=https%3A%2F%2Fwww.google.be%2F

http://blog.daum.net/yun201210/3

Leave a Reply