Exposition : Le Rala Salon du photographe Rala Choi

Le D Project Space a le plaisir de vous présenter “Rala Choi: Rala Salon”, du 21 octobre 2017 au 24 décembre 2017. A travers ses oeuvres uniques mises en valeur par une utilisation séduisante de la couleur et le contraste rigide d’une caméra de film, Rala Choi a su gagné de nombreux admirateurs partout dans le monde en capturant les humeurs tendance d’une large variété de domaines : des couvertures d’albums de plusieurs musiciens célèbres, des campagnes de marque …. Ayant débuté sa carrière en tant que photographe autodidacte, Rala Choi a réussi à se découvrir un style unique et a continué à expérimenter les moyens de communication et d’expression des émotions dans ses oeuvres en développant des méthodes pour voir au plus profond de l’esprit de ses sujets.

Dans “Rala Choi: Rala Salon”, le monde intérieur de l’artiste a été recréé dans l’espace de l’exposition en dépassant le cadre de son travail. L’exposition débute ses plus grandes oeuvres comme les couvertures d’albums et des séries de dos déjà bien connus du public mais au moment de passer par une porte, les visiteurs entrent dans un tout nouveau monde couvert de ses oeuvres les récentes.  Plongés dans le monde intérieur de Rala Choi où le lieu est peint d’un rouge combiné à une musique romantique créant une atmosphère chaude et confortable, ce que les visiteurs regardent sont des photographies qui incluent une nouvelle série de dos de personnes, des histoires personnelles et des souvenirs d’amis ainsi que s a conversation avec la nature vécue dans de nombreuses villes. En entrant dans cet espace d’exposition qui est transformé en salon, les visiteurs pourront oublier le sens de la réalité, comme si le temps s’était arrêté soudainement.

Les rythmes façonnés par les paysages et les personnages emplis de solitude, qui existent paradoxalement dans des photographies chaotiques, évoquent un sens du confort et de soulagement  guidant les visiteurs à ressentir les caractéristiques libres et inimitables de Rala Choi. Une intensité et une introspection infinie s’entremêlent dans la relation entre le sujet, le medium et l’artiste en tant que photographe. Les visiteurs auront la possibilité d’expérimenter toutes sortes de subtiles sensations comme le doux amer qui existent dans toutes sortes de relations, un sentiment de liberté dû à la passion de l’artiste.

Traduction de la présentation de l’exposition: Caroline Boullay

Et pour plus d’informations : http://www.daelimmuseum.org/guseulmoa/eng/index.do

 

 

 

Leave a Reply